OpenDJ et les fichiers properties

Lorsque l'on souhaite passer une commande sur un annuaire il faut définir le serveur cible, son port, l'utilisateur et son mot de passe. Ceci est laborieux.

ldapsearch --hostname ldap.example.net --port 389 --bindDn "cn=Directory Manager" --bindPassword secret ...

Mais on peut s'en passer via les fichiers properties.

--propertiesFilePath \{CheminFichierPropriétés\}
    Chemin vers le fichier contenant les valeurs des propriétés par défaut pour
    les arguments de ligne de commande

Ce fichier permet de définir des informations génériques utilisables pour tous les outils en lignes de commandes opendj :

# Nom d'hôte ou adresse IP du serveur d'annuaire
hostname=ldap.example.net

# DN à utiliser pour effectuer une liaison au serveur
bindDN=cn=Directory Manager

# Mot de passe à utiliser pour effectuer une liaison au serveur
bindPassword=secret

# Numéro de port du serveur d'annuaire
port=1389

Il suffit alors de préciser le fichier properties à la ligne de commande :

ldapsearch --propertiesFilePath tools.properties

Mais on peut faire mieux encore et se passer de "propertiesFilePath".

Il suffit de placer ce fichier tools.properties dans le dossier ~/opends (oui j'ai bien noté opends, cela sera corrigé en 2.5.0[1]).

Et maintenant toutes les commandes opendj utilisent ce fichier.

Toutes et même stop-ds qui essaye de se connecter.

Ce qui ne nous intéresse pas outre mesure. Donc raffinons notre fichier :

# Nom d'hôte ou adresse IP du serveur d'annuaire
ldapsearch.hostname=ldap.example.net
ldapmodify.hostname=ldap.example.net

# DN à utiliser pour effectuer une liaison au serveur
ldapsearch.bindDN=cn=Directory Manager
ldapmodify.bindDN=cn=Directory Manager

# Mot de passe à utiliser pour effectuer une liaison au serveur
ldapsearch.bindPassword=secret
ldapmodify.bindPassword=secret

# Numéro de port du serveur d'annuaire
ldapsearch.port=1389
ldapmodify.port=1389

# Numéro de port d'administration du serveur d'annuaire (spécifique pour la commande dsconfig)
dsconfig.port=1390

Un peu de lecture

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.au-fil-du.net/trackback/165

Fil des commentaires de ce billet